Les affiches du lycée Marie Curie

Les élèves de MANAA du lycée Marie Curie ont réalisé de splendides affiches sous la direction de leurs professeurs Aurelia Marius, Karine Grimaldi et Cindy Beltran.
En attendant que le formulaire de vote soit en ligne, vous pouvez déjà vous faire une petite idée de leur (très beau) travail…

Selma

Affiche de Selma

Charlen bulles

Affiche de Charlène

JEAN Lucie

Affiche de Lucie

JEQUIER Léa

Affiche de Léa

JulieWrobelbulle

Affiche de Julie

pascallena

Affiche de Léna

DALLEMER Isabelle

Affiche d’Isabelle

zdidi brahim

Affiche de Brahim

TEMPIER EDIE affiche prix bulles

Affiche de Edie

Sauceda Pauline Affiche prix bulles

Affiche de Pauline

Santaella Chloé

Affiche de Chloé

Rapicano Martin

Affiche de Martin

Martinez Paola - Prix Bulles

Affiche de Paola

Le logo du Prix 2017

logo prix bulles 2017Voici le logo du Prix actualisé pour l’année 2017. Merci encore aux équipes du lycée Léonard de Vinci qui ont réalisé ce visuel pendant l’année scolaire 2012/2013 pour le premier Prix Bulles de Marseille, et qui ont pensé à nous fournir les logos pour les années suivantes…

Le Prix Bulles en quelques étapes dans l’année…

Septembre-Octobre (ou plus tard, mais pas trop quand même)

Inscription au Prix via le formulaire disponible sur le blog.

Septembre-Mars : Concours d’affiches

Libre participation de tous les établissements, via le professeur référent. L’envoi des affiches se fait par courriel – les affiches seront publiées sur le blog.

Janvier-Avril : Rencontrer un auteur

Venue d’auteur(s) par le biais de l’association Massillia BD. Temps de rencontre communs entre plusieurs établissements autour d’un auteur, fixés en fonction des disponibilités et de l’efficacité de la mise en commun de ressources de plusieurs établissements.

Avril-Mai : vote pour le prix Affiche 2017

Fin des votes : date à préciser en fonction de la date de la rencontre inter-établissement de remise des prix

Avril-Mai : vote pour le prix Bulles 2017

Fin des votes : date à préciser en fonction de la date de la rencontre inter-établissement de remise des prix

Mai 2017 : Rencontre inter-établissement

Exposition-Présentation des travaux d’élèves

Rencontre avec la librairie « La Réserve à Bulles »

Remise du Prix Affiche et du Prix Bulles 2017

La sélection du 2016/2017 du Prix Bulles

Après de nombreuses lectures, des débats enflammés et des décisions difficiles, le comité de lecture du Prix Bulles de Marseille a établi une liste de dix ouvrages qui balaye de nombreux styles et genres de bande dessinée.

Nous sommes fiers de vous présenter ici la sélection du Prix Bulles 2016/2017, et vous souhaitons autant de bonheur à la parcourir que nous avons eu à la lire !

Cette liste est aussi disponible au format imprimable .pdf : cliquez sur le lien qui suit ! sélection du prix bulles 2016/2017

 

 

MCNAUGHT Jon, Histoires de Pebble Island, Dargaud, 01/2016, 44p.

 

 

ZIDROU, MONIN Arno, L’adoption, tome 1 : Qinaya, Bamboo éditions, collection Grand Angle, 05/2016, 70 p.

 

 

KRIS, REY Javi, GALIC Bertrand, Un maillot pour l’Algérie, Dupuis, collection Aire libre, 04/2016, 136 p.

 

 

YAYOISO, ReLIFE, tome 1, Ki-Oon, collection Shonen, 05/2016, 192 p.

 

 

DUCOUDRAY Aurélien, BAKER Steve, Bots, tome 1, éditions Ankama, 4/2016, 82 p.

 

 

 

THOMPSON Craig, Space Boulettes, Casterman, 03/2016, 324 p.

 

 

MILLAR Mark, FEGREDO Duncan, MPH, tome 1, Panini Comics, 04/2016, 142 p.

 

 

 

FEROUMONT Benoît, Fantasio se marie, Dupuis, 06/2016, 68 p.

 

 

HAMON Jérôme, CARRION Antoine, Nils, tome 1 : Les élémentaires, Soleil, collection Métamorphose, 05/2016, 56 p.

 

 

 

TOPO, 09/2016, 144p

 

Palmarès du Prix Bulles 2016

Cette année encore, les élèves et enseignants des établissements qui ont participé au Prix Bulles de Marseille se sont largement exprimés.

Tous les titres de la sélection (y compris les bandes-dessinées de prime abord plutôt difficiles d’accès comme Le rapport de Brodeck ou Come Prima) ont trouvé de fervents défenseurs !

Le résultat du vote est toutefois sans ambiguïté :

A silent voice

Le Prix Bulles de Marseille 2016 a été décerné, sous les acclamations du public présent à l’occasion au Lycée Saint-Charles, au manga A Silent Voice, de Yoshitoki OIMA, édité en France par Ki-Oon.

Critiques d’élèves

Roi ours de Mobiclic

roiours

XIPIL est la jeune fille du chef promise en sacrifice au dieu Caïman. Mais Roi ours intervient, libère la jeune fille et l’emmène avec lui. En agissant ainsi, Roi ours « vole » en quelque sorte l’offrande destinée à Caïman. C’est alors à lui que la vie de XIPIL va de droit. Roi ours souhaite trouver un arrangement avec Caïman, qui elle compte bien en tirer profit…

C’est une histoire étrange, envoûtante et triste qui réunit Hommes et Dieux, lesquels sont des animaux avec des caractéristiques humaines. Le graphisme est épuré avec des couleurs éclatantes et par moment très chaleureuses.

Elisa 4e – collège Fraissinet à Marseille

 

Xipil, une jeune amérindienne, est offerte en sacrifice à la déesse Caïman. Or, Roi ours la libère et lui dit de retourner chez elle. Les siens ne l’acceptent pas et Roi Ours lui demande de l’épouser. C’est le début d’une longue histoire…

Les aspects positifs :

  • Style graphique très beau
  • Histoire originale
  • Mix des différentes tribus amérindiennes
  • Le dessin à été en partie fait à l’aquarelle

Les aspects négatifs :

  • Palette de couleur : vert, beige, noir, blanc et gris, donc assez réduite.

Chloé 5e – collège Fraissinet à Marseille

 


Sunny de Taiyo Matsumoto

sunny

L’histoire prend place dans un centre pour enfants qui doivent vivre, pour une raison ou une autre, éloignés de leurs parents. Ces gamins ont pourtant un autre point commun que de vivre ensemble en communauté, c’est ce sentiment de solitude qu’ils portent au fond d’eux. Leur seul lieu de prédilection est une vieille NISSAN SUNNY, abandonnée dans le jardin. C’est là qu’ils laissent libre cours à leur imagination et où tout devient possible. Dans ce manga, TAIYO MATSUMOTO nous raconte leurs histoires et leur quotidien.

Ce manga est juste et humain, il aborde également de grands thèmes comme l’abandon, vivre sa vie sans avenir et vivre en communauté, mais aussi le besoin de s’évader de son quotidien.

Mais le style de dessin n’est pas très compréhensible et les personnages sont dessinés de façon simpliste, les traits manquent de précision. Honnêtement, entre un titre énigmatique et une couverture qui ne dit pas grand-chose, SUNNY n’est pas très engageant mais il mérite d’être lu.

Elisa 4e – collège Fraissinet à Marseille