Auteur : florence marcadent

Critiques d’élèves

Roi ours de Mobiclic

roiours

XIPIL est la jeune fille du chef promise en sacrifice au dieu Caïman. Mais Roi ours intervient, libère la jeune fille et l’emmène avec lui. En agissant ainsi, Roi ours « vole » en quelque sorte l’offrande destinée à Caïman. C’est alors à lui que la vie de XIPIL va de droit. Roi ours souhaite trouver un arrangement avec Caïman, qui elle compte bien en tirer profit…

C’est une histoire étrange, envoûtante et triste qui réunit Hommes et Dieux, lesquels sont des animaux avec des caractéristiques humaines. Le graphisme est épuré avec des couleurs éclatantes et par moment très chaleureuses.

Elisa 4e – collège Fraissinet à Marseille

 

Xipil, une jeune amérindienne, est offerte en sacrifice à la déesse Caïman. Or, Roi ours la libère et lui dit de retourner chez elle. Les siens ne l’acceptent pas et Roi Ours lui demande de l’épouser. C’est le début d’une longue histoire…

Les aspects positifs :

  • Style graphique très beau
  • Histoire originale
  • Mix des différentes tribus amérindiennes
  • Le dessin à été en partie fait à l’aquarelle

Les aspects négatifs :

  • Palette de couleur : vert, beige, noir, blanc et gris, donc assez réduite.

Chloé 5e – collège Fraissinet à Marseille

 


Sunny de Taiyo Matsumoto

sunny

L’histoire prend place dans un centre pour enfants qui doivent vivre, pour une raison ou une autre, éloignés de leurs parents. Ces gamins ont pourtant un autre point commun que de vivre ensemble en communauté, c’est ce sentiment de solitude qu’ils portent au fond d’eux. Leur seul lieu de prédilection est une vieille NISSAN SUNNY, abandonnée dans le jardin. C’est là qu’ils laissent libre cours à leur imagination et où tout devient possible. Dans ce manga, TAIYO MATSUMOTO nous raconte leurs histoires et leur quotidien.

Ce manga est juste et humain, il aborde également de grands thèmes comme l’abandon, vivre sa vie sans avenir et vivre en communauté, mais aussi le besoin de s’évader de son quotidien.

Mais le style de dessin n’est pas très compréhensible et les personnages sont dessinés de façon simpliste, les traits manquent de précision. Honnêtement, entre un titre énigmatique et une couverture qui ne dit pas grand-chose, SUNNY n’est pas très engageant mais il mérite d’être lu.

Elisa 4e – collège Fraissinet à Marseille

 

L’arbre à Bulles avec la sélection 2015

Au collège Fraissinet, un petit groupe passionné de BD, composé d'une dizaine d'élèves en 5e et 4e, se réunit pour ce qui s'appelle "les Moments Bulles" tous les 15 jours entre 12h30 et 13h15, avec un professeur d'histoire-géo tout aussi passionné de BD et leur professeure documentaliste qui aime bien les BD aussi...

Au départ, une sélection de BD : celle du prix Bulles de Marseille 2015, composée de titres d’une grande variété graphique, thématique ou de genre, et une mission : lire et critiquer les titres de la sélection. Et l’envie aussi d’aller plus loin et de partager d’autres BD.

Partant de là, les élèves ont réalisé un arbre numérique sur lequel ils ont posé les 9 BD du prix Bulles 2015 (oui, car nous avons arbitrairement éliminé de la sélection le titre Rosko, parce que nous (professeurs) l’avons trouvé trop violent par rapport à l’âge de nos élèves…).

Puis, ils ont rédigé sur chaque titre, via un pad, des critiques, qu’ils ont ensuite épinglées sur les 9 branches de l’arbre.

Au fil des semaines, chacune de ces branches a poussé grâce aux idées des élèves et des professeurs. D’autres BD ont été posées dessus, reliées aux premières par leur auteur, leur thème ou leur genre.

Enfin, les élèves essaient de faire pousser des sortes de fleurs, appelées bandes annonces, qui doivent donner envie aux lecteurs potentiels de lire la BD à leur tour (ces fleurs sont sur le point d’éclore).

A ce jour, l’arbre n’a pas fini de pousser… Il faudra donc surveiller sa croissance.

Arbre_Bulles

Voir la rubrique sur le portail e-sidoc du collège Fraissinet